Idée reçue n°37 : « Dire que le « nuage » de Tchernobyl se serait arrêté aux frontières » est une manipulation

Tout est expliqué ici, mais les grandes déclarations médiatiques ont convaincu rapidement les foules, pour lesquelles le doute n’est pas la première vertu !

Qui voudra prendre le temps s’informer à charge et à décharge ?

Et que la justice ait donné raison au Professeur Pellerin en condamnant M. Mamère pour diffamation, « c’est forcément la preuve que les lobbies nucléaristes s’infiltrent jusque dans les bureaux des juges ! »

Tous les détails sur l’affaire en 40 pages :

http://www.sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/pv_sign/Schmitt-le_nuage_de_Tchernobyl.pdf

La video en accéléré du fameux panache : on voit  effectivement que la France a été relativement épargnée par rapport à d’autres pays comme ceux de la Scandinavie, puis la Pologne, la Tchecoslovaquie, l’Autriche, et bien d’autres. Reste à bien mesurer les réelles quantités nocives recues par ces pays et la concentration dans certaines régions.

http://www.dailymotion.com/video/xeiocg_nuage-de-tchernobyl-1-29-avril-1986_news?search_algo=2

Résumé : Sa conclusion générale est :

« qu’en France la dose moyenne a été limitée et que la dose cumulée qui sera reçue par le public pendant les 50 prochaines années, sur la période 1986-2046 pour la zone la plus touchée, sera inférieure à 1,5 milli Sievert soit 1 % environ de l’exposition naturelle reçue pendant la même période. »

Et voici l’origine du cafouillage médiatique, promptement déformé par ceux qui y avaient intérêt …:

« C’est un communiqué maladroit et incohérent, en un mot imbécile, qui affirme dans le même paragraphe une chose fausse, et son contraire…vrai ! En effet, bien que Pierre Pellerin ait, dés le 1

er mai, informé l’opinion du « passage du nuage sur l’ensemble du territoire », le communiqué du 6 mai du Ministère de l’Agriculture était ainsi rédigé : « Le territoire français, en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radio nuclides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl », ce qui est faux, mais cette affirmation était immédiatement suivie de l’information contraire: « A aucun moment les hausses de radioactivité observées n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique ». L’incohérence et la stupidité sont évidentes : s’il y eut « hausses de la radioactivité » c’est qu’il y eut passage du nuage ! Ce que tout le monde savait depuis le 1er mai et que personne n’avait d’ailleurs tenté de nier. Communiqué incohérent et stupide autant qu’inutile !

Cependant, ce stupide et lamentable cafouillage du Ministère de l’Agriculture allait donner une occasion rêvée à tous ceux qui cherchaient depuis longtemps à disqualifier le Pr. Pellerin et le SCPRI en charge, pour la France, de la radioprotection de la surveillance radiologique du territoire, des prélèvements et des mesures de contrôle environnemental et surtout, avec les spécialistes de l’IPSN, de l’évaluation des conséquences sanitaires des rayonnements ionisants, et donc des conséquences de l’accident de Tchernobyl. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s